25/05/2005

Fini la télévision !

Dimanche matin, un coup de colère m'a enfin poussée à supprimer la télévion, idée qui mijotait en moi depuis..........des années au fait !
 
Dimanche matin, voyant Orian  se lever à 11 heures et se mettre devant la télé en pijama, se nourrir de stupides pubs pour jeux vidéos au lieu de se nourrir d'un réel petit déjeuner, cela a fait monter en moi un sursaut d'adrénaline salvatrice !
 
Plus aucune télévision ne fonctionne dans la maison !
 
Même Philippe ne peut plus regarder ses nouvelles et il les regarde maintenant sur Internet.
Moi, depuis, je me couche tôt, je lis, je me sens LIBRE !
 
Par contre Orian..... !
J'ai eu droit à deux jours pleins de rages, de colères et de violence presque ! En voyant ses réactions je prenais encore plus conscience de l'empleur des désastres que peut causer la télévision !
Je regrettais encore moins cette suppression. 
J'ai même eu droit à un chantage révélateur  "Ou je peux regarder la télélvison, ou je me mets à fumer"
Une drogue pour en remplacer une autre !
 
Je lui ai parlé avec gentillesse, mais fermeté :
- Première chose, Orian, je ne tolère aucun geste de violence envers qui que ce soit et quoi que ce soit parce que tu es en colère. J'accepte ta colère mais je n'accepte pas que tu me jettes des cailloux ou que tu me donnes une claque sur les fesses ou que tu casses quoi que ce soit. Ensuite, non, je ne cède à aucun chantage. Je te sais capable de faire ce dont tu me menaces , c'est vrai, mais je ne cèderai pas. Je serai horriblement triste que tu remplaces la Télé par la cigarette. Regarde bien ce que cela signifie : tu es en "manque" comme un drogué qui cherche à combler ce manque par une autre drogue. Aussi, Orian, je serai triste que TOI, tu mettes ta santé en l'air, ce n'est pas la mienne que tu bousilles pour te venger de moi, c'est ta santé, ton souffle, ta croissance. Tout cela pour te venger de moi, ce serait bien inutile et désatreux pour toi surtout !  Sache que je comprends tes colères et je m'en veux de t'avoir laissé regarder si souvent la télévision ! J'ai ma part de responsabilité la dedans et comme j'en ai assez de devoir tout le temps vérifier si tu la regardes ou pas (la semaine Orian respectait notre accord mais il se rattrapait le week-end ! )je la supprime définitivement et pour t'aider, moi non plus, je ne la regarde plus. Tu verras, dans quatre jours, peut-être plus, à force de t'embêter très, très, très fort, au lieu de chaque fois que tu t'embêtes tu allais te plonger l'esprit dans des débilités, tu finiras bien, pour ne plus t'embêter, par trouver des idées au fond de toi.
 
Nous étions lundi soir, avant le repas. Furieux que je ne cède pas à son chantage, il s'est enfermé dans sa chambre, il a mis de la musique, je crois qu'il a dansé et je l'ai retrouvé une heure après, temps de dîner, endormi !
Il est descendu manger avec nous et il était transformé ! Il avait retrouver toute sa bonne humeur, il blaguait, et il a même réclamé une promenade ! Cela, c'est signe de vitalité chez lui car il n'aime pas du tout se promener.  Tous, conscients de l'importance de ce qui se passait en lui, nous nous sommes promenés, même Céleste qui venait d'en faire une et qui était assez fatiguée, même Quentin, mon pensionnaire, qui ne dit mot parfois mais qui est brillamment intelligent et qui saisit toutes les subtilités importantes d'une vie.
 
C'était comme un baptême "de nature" pour Orian. Il trottait comme un jeune cheval, les bras en avion, les mains en palme au-dessus de plantations des champs. Il semblait léger et libre.
 
OUF ! Il renait !
 
Depuis qu'il n'y a plus de télévision, je vois Orian plus souvent aussi.
Bien qu'il respectait notre premier accord (pas de TV avant son feuilleton à 15 heures trente )je ne le voyait pas trop souvent : il attendait la plus part du temps assis, en s'embêtant ou en chipotant sans trop de conviction certains jouets, que l'heure de son feuilleton soit là. Le fait de savoir que cette distration était là, il ne devait pas chercher au fond de lui d'autres inventions pour s'amuser.
Maintenant, il sait qu'il ne peut même plus compter sur ce feuilleton pour se distraire !
Je le vois enfin rebricoler, nous accompagner dans le jardin quand je jardine, jouer avec le chiens.
 
Bref, chères mamans du monde et cher papas du monde : supprimez la télévision, vous enrichirez vos enfants d'eux-mêmes ! Cela nous oblige aussi à être plus présents pour eux. Depuis, n'ayant moi non plus d'heure de film à ne pas manquer, j'ai retrouvé le temps de lui lire tous les soirs une histoire !
 
Par contre, il sait que de temps en temps, nous pouvons voir un DVD, occasionnellement, ou lorsque Philippe et moi sortons le soir, j'accepte de louer un DVD.
 
Je ne vois pas l'intérêt non plus de frustrer totalement cet enfant de ce genre de distraction.
 

10:41 Écrit par CatherineLS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

c'est quand meme pas comliqué d"avoir une tv et qu'elle ne soit allumé que quelques heures , c l'extreme chez vs sois il ya tv matin sois il n'y en a plus du tout

chez nous la tv est interdite pas avant 18h point

Écrit par : mimi | 14/05/2013

Je vous suis à 100%!

Écrit par : Dufaux | 13/10/2013

Les commentaires sont fermés.