01/02/2005

de plus en plus cool !

Bon, aujourd'hui, ce fut évidemment d'abord des maths, comme d'habitude.
C'est amusant de constater qu'à force de ne faire que des maths, il devient de plus en plus calé et rapide aussi.
Nous avons aussi trouvé une très bonne source d'enseignement : les "Science &Vie Junior"
C'est une façon de lui faire faire ce qui s'appelle de "la lecture silencieuse ". Il lit un texte, je lui pose plusieurs questions pour voir si il comprend et si il sait réexpliquer ce qu'il comprend.
Première étape : oralement.
Plus tard, je passerai à l'écrit pour ce genre d'exercice.
 
Par contre, aujourd'hui, nous avons attaqué mon cauchemard d'enfant : les adjectifs épithètes, attributs, les participes passés épithètes, attributs !
 
Bref, j'ai besoin de rafraîchir toutes ses théories avant de les lui expliquer. Heureusement, je suis bien équipée : J'ai plusieurs grammaires et j'avoue que dans l'une, certaines règles sont mieux epliquées que dans d'autres.  Je trouve la grammaire Junior chez Nathan très claire, bien expliquée, avec de nombreux exemples.
Elle me convient parfaitement en tout cas ! Moi, je la comprends et je suis donc capable de la réexpliquer à Orian ensuite.
Ce soir, je vais préparer ce petit cours sur les adjectifs pour les lui expliquer demain. Enfin , préparer, disons plutôt me remémorer tout ce que cela veut dire !
 
Orian déteste la grammaire (comme je le  comprends ! ) mais lorsque je lui ai expliqué qu'il ne pouvait y échapper si il voulait passer l'examen cantonal, il se sentait prêt à attaquer ce chameau horrible.
 
Mais entre nous, franchement à quoi cela sert vraiment la grammaire ?
Je ne fais pas appel aux chipotages proches de la maniaquerie de la grammaire pour l'orthographe (vous me direz : "cela se voit !" ) mais à ma mémoire et à une simple analyse pour savoir avec quoi ou qui s'accordent justement tout ces adjectifs ou participes passés sans savoir si ils sont attributs ou éphitètes.
Qui sait, je vais peut-être sortir de cette expérience avec une orthographe irréprochabe !
 
Mais souvent, lorsque j'enseigne à Orian toutes ces matières totalement abstraites, j'ai l'impression de perdre mon temps au lieu de lui apprendre la Vraie Vie. Je le regarde et je me souviens de mon enfance, de ce que je pensais à ces moments là :  "mais qu'est-ce que cela à voir avec la Vie ? ? ? ? ? Et comment peut-on nous torturer avec des choses qui n'ont en fait , pour un enfant, ni queue, ni tête ? "
 
Bon, je n'ose pas tout à fait ne pas faire ce qu'il "doit" apprendre.
Il vaut peut-être mieux  que ce soit ainsi ? Il ne veut peut-être pas mieux ?
je ne sais pas encore avec certitude.
 
Pour l'instant, je vais y aller doucement avec cette foutue grammaire, lui laisser le temps de bien ancrer ces analyses en lui, comme si c'était un jeu en fin de compte. Un jeu intellectuel qui n'a pas plus d'importance que n'importe quel autre jeu.
je devine déjà ce qu'il me dirait si je lui présentait réellement cela sous forme de jeu  : "j'aime pas ce jeu. On en fait un autre ? "

19:16 Écrit par CatherineLS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.