29/01/2005

Salut, Antoine !

Sur un des commentaire, Antoine, tu te plainds que l'école est "chiante".
 
Je suis tout à fait d'accord avec toi, évidemment. Bien que je garde de bons souvenirs de certains cours, mais il se fait que ces cours étaient donnés par des professeurs exceptionnels ! Et leur exception était dans leur attitude : ils nous considéraient avec respect et comme des êtres intelligents égaux à eux.
Au fait je n'ai connu que quatre professeurs comme cela : celui que j'ai eu en quatrième primaire mais dont je ne me souviens plus du nom. Un en cinquième primaire dans une école à Boitsfort et surtout, surtout, la fameuse Mademoiselle Jeanne , professeure de 6 ème primaire dans cette même école.
Jamais une méchanceté envers aucun élève, jamais une humilitaiton, jamais une moquerie, elle dégageait une tendresse immense pour chacun de nous.
Ensuite, la très, très, très célèbre Madame Dana, professeur d'histoire et de français en secondaire à St André
ha, celle là ....!
Quelle merveille ! Grâce à elle, je n'ai pas rué totalement dans les rangs.
Elle nous as donné le goût des dissertations, élocutions, le goût de la lecture.
Car elle nous laissait quatre fois par an, choisir ce que nous voulions lire et présenter ensuite. Elle ne s'était jamais moquée de ma très mauvaise othographe mais avec humour, elle réussissait à graver dans ma mémoire certains mots qui jusque là refusaient de s'y installer.
 
Enfin, je devine que cela ne t'interèsse pas pour l'instant.
 
Mais au fond, à part le fait que tu attendes que je prenne mon bâton de combattante et que je change le système afin que tu puisses en profiter, que voudrais-tu, toi ,pour qu'elle ne soit pas embêtante l'école ?
Qu'est-ce que tu proposes comme solution, toi ?
 
Est-ce une question de matières ? Sont-ce les professeurs qui sont sans intérêt ?
Oubien est-ce tout simplement le bon sens qui te dis que tu perds un temps précieux à t'ennuyer dans un lieu triste et monotone à part les injures, les moqueries, les humilitations, le mépris, les compétitions peu brillantes qui fusent dans les cours de récré, au lieu de Vivre ?
 
Je reconnais avec toi, que si ce que l'école t'a appris, c'est d'être déjà aigri à ton âge, c'est d'être déjà un jeune mouton qui attend qu'on le sauve lui, c'est bien moche !
Tu as raison de ne pas être content des écoles !

12:50 Écrit par CatherineLS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.