17/01/2005

premier jour "sérieux"

Ce matin donc, Céleste est retournée à l'école.
Orian , qui avait déclaré qu'il recommencerai le même jour que Céleste à parfaitement respecté  sa parole. Sans rouspéter.
 
Nous avons donc travailler de 9 heures à midi, faisant une pose.
Les grandeurs et unités de mesure et de l'histoire.
 
je suis (suivre ) donc les cours par correspondance du Ministère de l'Education mais il ne sont pas toujours complets. HEU....je veux dire qu'il y a des choses que j'ai oublié et qui sembleraient être acquises définitivement selon le Ministère.
Heureusement, j'ai sous la main trois très bons livres, bien complets et clairs :
- Les mathématiques à l'école primaire Tome 1 ( nombres et
                                              numération. Opération )
-     "              "                   "              Tome 2 (Géométrie.
                                             mesures de grandeurs.
                                               Typologie des problèmes )
-Leximath (lexique mathématique de base )
Les trois volumes écrits par Xavier Roegiers chez  "de boeck ".
 
L'après midi, je lui ai donné la liberté de ne pas étudier, sauf la liberté de regarder la télévision.
Evidemment , très vite j'ai entendu " Maman, je m'embête "
- Hé bien, va tirer à l'arc.
-Non, j'ai pas envie.
-Alors, fais du papier mâché.
-Non, j'ai pas envie.
-Tu veux que je te forces à travailler de la grammaire par exemple ?
-Non, j'ai pas envie.
je me suis tue, laissant Orian s'embêter, je peignais de mon côté. Il état là dans l'atelier avec moi se fabricant une mini-cabane (je dis bien "mini" car les cabanes classiques font appel à toutes les couvertures de la maison ainsi qu'à toutes les chaises disponibles, plus les fauteils évidemment ! ). A sa demande, nous écoutions le disque très calme, "qui fait rêvé" dit-il, du film "le peuple migrateur".
Et puis, tout d'un coup, il a bien voulu jouer sur l'ordinateur avec le Bled, cédérom éducatif sur la grammaire et la conjugfaison ect....
Lorsqu'il a repérer que chaque score gagné lui donnait une pièce de puzzle, il trouvait cela en fin de compte encore assez amusant et au fur et à mesure que ses scores augmentaient, il pouvait donc compléter son puzzle. Il est resté une bonne heure devant  l'ordi à s'entraîner à faire de la conjugaison et des pluriels de noms.
 
Je compte donc pour l'instant faire comme ceci : le matin , les cours par écrit, et l'après midi , par ordi ou autre méthode selon son gré et ses goûts.
 
POur l'instant, je le soutiens avec un peu de discipline imposée mais petit à  petit, j'espère qu'il trouvera de lui-même le plaisir d'apprendre une matière ou une autre, essayant de se dépasser.
 
Céleste est rentré avec le sourire mais fatiguée me dit-elle.
Quentin aussi, notre pensionnaire, à le sourire et semble regonflé à bloc. J'ai reçu de son retour de son pays familial un colier d'amérindienne (d'amérique du sud ) ce qui m'enchante car l'ai une passion pour les amérindiens.
Céleste me dit s'être un peu embêtée sauf en classe car Victor et Oria l'ont fait rire. Elle rajoute qu'elle n'a pas appris grand chose aujourd'hui.
Normal, il faut toujours un petit temps avant que la "machine" soit relancée
 
Je ne dis rien. J'écoute simplement, je ne veux pas faire de commentaires, quels qu'ils soient, je veux lui laisser vraiment le libre arbitre.
 
 
 
 

18:18 Écrit par CatherineLS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.